institut européen psychanalyse et travail social  
   N° de déclaration: 91.34.04490.34   
Lettre info

Partage Facebook
Partagez votre amour pour psychasoc avec vos amis !

REZO Travail Social
Connexion au REZO Travail Social

Musique
Lecteur de musique

Livres numériques

Accueil

site

Animé par Joseph ROUZEL, psychanalyste, formateur et superviseur, met au travail la confrontation entre psychanalyse et travail social. C'est un espace de réflexion, d'élaboration, de partage. Il fait circuler des textes libres, dispose d'un forum de discussion, d'un kiosque de critiques d'ouvrages récents et présente des propositions de formations en travail social.

formations

"Toute formation humaine, affirme Jacques Lacan, a pour fonction, par essence et non par accident, de refréner la jouissance" (in Autres écrits). La formation professionnelle continue est un mode d'intervention sociale pour les apprentissages et les remises à jour qu'elle procure. De plus, elle favorise un questionnement chez les travailleurs sociaux quant à la place qu'ils occupent auprès des personnes dont la société leur confie l'accompagnement.
Dans les stages de PSYCHASOC où interviennent une vingtaine de formateurs, nous mettons au travail une clinique, une éthique et une politique du sujet dans le champ social.

consulter le catalogue

Formations 2016
Formations 2017

Actualités

du 27/09/2016 au 13/06/2017

Derniers livres parus


Voir tous les livres »

Derniers documents audio parus

Les deux éthiques , Joseph Rouzel
 
 

Voir tous les documents audio »

Derniers documents vidéo parus

 

Voir tous les documents vidéo »

Derniers articles parus

Quel leurre est-il au GEM?
jeudi 01 décembre 2016

Ce texte est une invitation au voyage à travers nos questionnements, réflexions, tentatives d’élaboration autour de notre place de professionnels, de cette fonction de coordination, en immersion dans cet espace d’expérimentation qu’est le GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle). Il s’agit pour nous d’en faire ressortir les atouts, les forces, les points d’appui, mais également d’en montrer les difficultés et les limites. Dans un espace où les écrits professionnels et outils institutionnels ne sont pas d’usage, il nous semble important d’apporter une trace, une réflexion formalisée sur des pratiques qui s’inventent par expérience, expérimentation. 

D’exil en exil, les enfants réfugiés coincés à quarante kms de leur rêve anglais
jeudi 01 décembre 2016

Ils sont cinquante garçons de 10 à 17 ans, à pouvoir trouver refuge entre les murs du centre d’accueil et d’orientation pour mineurs isolés, d’une petite station balnéaire samarienne. Ils sont quarante-neuf, à la descente du car qui les a embarqués de force, ce matin-là, à Calais. Ils arrivent tout droit, selon l’expression du sens commun, de La « jungle » ! Ce mot emprunté au sanskrit (jangala) ne saurait être clairement localisée en terme biogéographique. En s’arrêtant au sens du mot « jungle », on se rappelle qu’il s’agit d’un espace de végétation sèche, on parle également, d’espaces non cultivables, dont on ne promeut pas la valeur. Voilà quelques mots pour donner une définition aux accents négatifs à un espace sauvage où la trace humaine ne saurait y laisser une empreinte. Mais, si on veut bien faire l’effort de pousser plus loin le sens du vocable, on découvre que la « jungle » est essentielle à la vie de la planète puisqu’elle fournit l’oxygène nécessaire à nos respirations.

Entre les Lignes de la Prévention Spécialisée - Une Ecologie du Mouvement - Episode 1
mardi 29 novembre 2016

J’avais rendez vous avec mon chef en début d’après midi dans un local en rez de chaussée d’une tour du plateau des minguettes. J’étais parti en avance afin d’honorer dans les temps cette rencontre, non pas, par peur d’éventuels embouteillages, mais par souci de trouver l’adresse. Je n’ai aucune difficulté pour m’orienter, mais ayant de par mon expérience en animation de quartier une connaissance relative des grands ensembles, je sais que les numéros des immeubles ont une logique que je ne saisis toujours pas.  

La clinique du lien social
mercredi 09 novembre 2016

 

Pierre Hattermann est décédé (dans l’attentat de Nice) depuis un peu plus de trois mois, prémisses post-traumatiques du chemin de deuil, de cette épreuve de réalité qui – comme l’énonçait Lacan – « se conquiert dans un drame ». De la perte qui fait trou à l’absence nostalgique, le chemin est long, temporalité psychique vécue dans la solitude, qu’il faut bien assumer.  En attendant, Pierre me manque, comme il doit manquer à tous ceux qui gravitaient dans sa connivence. Pierre était un fédérateur, et il avait l’art de regrouper des gens hétérogènes. Depuis le mois d’août et la cérémonie au Plateau d’Assy, je me demande de plus en plus si « nous allons nous en remettre » du décès de Pierre ; si les réseaux relationnels, associatifs, et les nombreuses initiatives qu’il a inspirées vont pouvoir perdurer.

« Ça marche au désir ! »

Le cheval et l’écurie
vendredi 21 octobre 2016

Un couple venait d’acheter un cheval. Quelle joie pour eux d’accueillir cet animal magnifique. La joie commença à diminuer quand le cheval plein de vie et d’affection pour ses maîtres commença à désobéir. Chaque soir, il refusait d’entrer dans son écurie. Malgré la douceur, la menace ou la violence, le cheval refusait d’y entrer. Un spécialiste posa un diagnostic : trouble du comportement. Il fit une ordonnance pour un traitement qui calma provisoirement le cheval mais le résultat ne changea guère. Il ne rentrait toujours pas dans l’écurie et ne montrait plus à présent sa joie de vivre. Le couple tenta d’aller voir d’autres spécialistes qui proposèrent d’autre solutions pour faire obéir ce cheval. En vain.

In fine, l’analyse des pratiques est-elle réellement… pratique ?
samedi 24 septembre 2016

Depuis les années 90, les métiers de la santé, du sanitaire et social, de l’enseignement, de la formation ont intégré l’analyse des pratiques à un processus de professionnalisation : les professionnels de ces secteurs se sont inscrits dans une volonté d’agir avec pertinence et efficience. Par sa posture principale de « réflexion sur l’action », comme « dans l’action », l’analyse des pratiques se présente en démarche appropriée pour comprendre l’action. Il s’agit d’aider le praticien dans son appréhension du terrain, dans l’élucidation des aspects qui le composent ; de l’accompagner à la prise de conscience (conscientisation) de ce qui mobilise l’agir, permettant d’ajuster sa pratique, de l’améliorer, de s’adapter aux évolutions et aux contraintes contextuelles, structurelles et fonctionnelles. 

Diagnostic : Différends? Ciel!
lundi 12 septembre 2016

Cet article, qui se veut lisible aux non-analystes, se propose de parcourir en quatre temps la problématique offerte à notre réflexion : deux temps (de rang impair) d'analyse de l'argument qui en fournit le contexte, et deux (de rang pair) de propositions présentant nos vues sur ce que pourrait être la teneur du discours analytique dans les prochaines années. 

Voir tous les textes »

rss | xhtml

Copyright © par PSYCHASOC
n° de déclaration : 91.34.04490.34

— site web réalisé par Easy Forma