institut européen psychanalyse et travail social  
   N° de déclaration: 91.34.04490.34   
Lettre info

Partage Facebook
Partagez votre amour pour psychasoc avec vos amis !

REZO Travail Social
Connexion au REZO Travail Social

Musique
Lecteur de musique

Livres numériques

Forum > message

la place de l'éducateur spécialisé au sein d'une MAS psychiatrique auprès de personnes polyhandicapées

Envoyé par bidouille 
Merci à Bidouille pour ta réponse et il est vrai que dans la mas où je travaille la difficulté est que les réunions de travail clinique sont très brèves (2h par mois) et de plus il n'y a pas d'analyse de la pratique, faute de moyens, je fais de l'analyse de la pratique sur mes propres deniers.
je travaille avec une équipe de soignants, où on ne parle que du soin, les synthèses sont d'une pauvreté affligeante, car le projet bien souvent consiste en histoire de couches, de visites chez le dermatologue, énurésie etc, et quand on veut essayer d'analyser un peu ce qui se passe pour cette personne, il y a très peu de répondant, on a le sentiment qu'on est "enlisé" et que l'on ne peut sortir de ce système, cela tourne essentiellement autour du corps des résidents,corps dont les institutions s'approprient en quelque sorte, il n'est plus un sujet désirant, mais un objet de soins, il ne peut exister que à travers ce qu'on décide pour lui, (certaines personnes qui en ont la capacité par exemple pourraient choisir leur vêtements le matin ou simplement choisir leur petit déjeuner) évidemment la vie collective à des contraintes, mais quand même. On est quelques uns (très peu)à avoir mis place des petites choses très modestes dans l'institution: groupe de parole, participation aux CVS, travail sur l'intimité des résidents (une seule salle de bains pour 10 personnes) quand je suis arrivée, les résidents étaient lavés par 2 ou 3 hommes femmes mélangés... mais on est minoritaires, pas réellement soutenus par la direction,il y un déni de la vie mentale, je me dis qu'à terme si ce n'est pas déjà fait il y a un risque de déshumanisation pour les personnes accueillies, et notre rôle d'éducateur est bien là de parler de tout ça mais quand on à à faire à des sourds....
Pour tenter de répondre à cette question, je dirai que une "MAS psychiatrique" est une MAS qui est gérée par un hôpital psychiatrique.
Je m'explique : cas pour la MAS où je travaille :
Il existait à l'époque des unités, dans les hôpitaux psychiatrique, qui accueillait ce que l'on appelait des "oligophrénes". Il n'existait pas de structure médico sociale pour accueillir ces personnes adultes souffrant d'un retard mental.
Puis des études sur les organisations de la psychiatrie ont montré la nécessité d'ouvrir des structures plus adaptées à la prise en charge de ces "patients".
C'est ainsi que la MAS est née.
Elle reçoit (pour le moment) des personnes issues de psychiatrie mais stabilisées sur le plan psychique.

En fait, il est vrai qu'il est difficile, pour les professionnels du secteur médico éducatif, de travailler en MAS quand celle ci fait partie d'un centre hospitalier car la prise charge est marquée par le travail fait en psychiatrie. (personnel habitué à travailler dans ce secteur et les résidents sont habitué au fonctionnement hospitalier)

cordialement
Il vient d'y avoir un colloque très intéressant à Annecy sur le thème " La personne polyhandicapée au coeur des soins : objet de soins, sujet pansé ou sujet pensant?"

Les actes doivent être publiés dans quelque temps.
Bonjour machara,
merci pour ce rémoignage très intéressant et surtout bon courage pour la suite.
Bidouille
bonjour, merci pour cette info sur le collque d'annecy. En revanche, sur quel site est ce que je pourrais le trouver. Merci par avance
Bidouille
Bonjour à tous,

Je ne comprends pas bien le concept de MAS "de type psychiatrique". Effectivement, certaines MAS s'édifient sur le site d'hopitaux psychiatriques, en partenariat avec eux pour accueillir certains de leur patients. Certaines MAS n'accueillent que des personnes polyhandicapées, d'autres que des personnes psychotiques.

Je rappelle que le terme MAS signifie "Maison d'Accueil Spécialisée". C'est un lieu de vie à destination de sujets handicapés ou malades mentaux qui ont besoin d'une assistance dans les actes de la vie quotidienne.

De nombreux patients stabilisés dépendants vivent à l'hopital psychiatrique puisqu'il n'existe que très peu de structures pouvant les accueillir. C'est pourquoi de plus en plus de MAS ouvrent.

La plupart du temps, le personnel éducatif qui accompagne ces sujets au quotidien, AMP, aide-soignant, n'ont aucune expérience de la maladie mentale et n'ont pas été conduit là par leur désir. La déshumanisation des résidents est souvent la conséquence de la façon dont un collectif de professionnels s'arrange avec la folie des personnes qu'il accompagne. D'où la nécessité d'un projet institutionnel pensé, d'un engagement des professionnels dans un travail clinique et d'une supervision des pratiques.

L'institution sera ce que les hommes en font. Et c'est un lieu passionnant dans lequel même des adultes âgés, blessés et souffrant, s'ouvrent au monde, se risque à la rencontre et développe leur subjectivité.
Désolé, vous n'avez pas la permission d'envoyer ou de répondre dans ce forum.

rss | xhtml

Copyright © par PSYCHASOC
n° de déclaration : 91.34.04490.34

— site web réalisé par Easy Forma